Quelques précautions à prendre

 

Malgré ses nombreux avantages, un voyage en Iran demande quelques précautions, du fait que le visiteur reste un touriste dans un pays qui n'est pas le sien alors qu'il aura spontanément tendance à reproduire des gestes ou des comportements qu'il a chez lui. Il est utile de lister ici quelques précautions à prendre :

- il vaut mieux partir au printemps - entre mars et juin - ou à l'automne - entre septembre et mi novembre - que durant l'hiver et l'été, où les températures peuvent être torrides. Rappelons que le Dash-e-Lut enregistre en été des records mondiaux de température. Par contre, skier en hiver est une bonne idée. Se renseigner, car il est vrai que le climat varie selon les régions.

- D'une manière générale, il convient d'éviter de parler de politique, de religion, avec les iraniens que vous rencontrez, sauf ceux que vous connaissez. Cela les gênerait et les mettrait mal à l'aise. Il ne faut pas parler à tort et à travers de l'Ayatollah Ali Khamenei, des principales autorités du pays, des membres du clergé, des principaux hommes d'affaires avec des iraniens que l'on ne connait pas. Evitez de parler de Donald Trump, des israéliens, des séoudiens, des arabes, de la diplomatie iranienne, etc...Vos interlocuteurs se refermeraient.

- Quand vous voulez photographier un monument, un site, il faut veiller à ce que la photographie soit autorisée. Il est absolument interdit de photographier des sites sensibles et de sécurité. Si vous êtes dans le doute, posez la question à l'officiel.

- D'une manière générale, les iraniens préfèrent qu'on leur demande l'autorisation de les prendre en photo, surtout pour des plans rapprochés, on s'en doute ! Evitez de prendre en photo sans autorisation des femmes, surtout si vous êtes un homme. Demandez lui l'autorisation, surtout si vous êtes dans des endroits reculés d'Iran ou en milieu rural. Mais la règle s'applique en ville.

- Il convient de ne pas s'embrasser en public et de faire des bises. Cette façon de faire, très occidentale, ne correspond pas du tout aux us et coutumes iraniennes.

- Les hommes ne peuvent porter ni short ni bermuda ni a fortiori calecon ou maillot de bain...en dehors de la baignade. Le pantalon long est de mise, quel que soit le climat.

- Les femmes ne doivent pas porter de vêtements moulants.

- il faut plutôt éviter de sortir la nuit. A fortiori si vous êtes une femme.

- Pendant le ramadan, il ne faut pas manger, même un petit bonbon, du moins en public.

- les iraniens sont souvent très courtois et peuvent fréquemment refuser un paiement ou une invitation. Il faut donc souvent insister pour régler l'addition...En réalité, les iraniens sont très malins et d'ailleurs sont de redoutables hommes d'affaires, mais c'est une autre histoire...!

- Il y a une faune importante en Iran, et tous les animaux ne sont pas gentils. En particulier, certains serpents, que l'on rencontre assez fréquemment dans les déserts. A la saison froide, ils s'enterrent dans les dunes, mais à la saison chaude, ils remontent. Attention quand on marche pieds nus dans les dunes...

- Il convient de proscrire les comportements obscènes, les gestes déplacés, les insultes, les bagarres et d'une manière générale, tous les conflits possibles avec la population iranienne. La "police de la vertu" veille et vous risquez de très fortes amendes, voire plus.

-La police intérieure et du renseignement - la VEVAK - est très puissante et présente, même si vous ne la remarquerez jamais. Sachez seulement qu'elle vous a parfaitement identifié, qu'elle sait où vous êtes et peut être ce que vous faites. Il ne faut pas tomber dans la paranoia, bien sur, mais il ne faut pas non plus oublier que d'une certaine façon, vous êtes suivi, c'est ainsi.

 

Contact