La question du voile / The issue of the headscarf


On ne va pas faire un cours sur le port du voile en Iran : disons simplement qu'il est obligatoire dans tous les lieux hors de la stricte intimité, et qu'il faut distinguer entre quatre types de voile : le hijab, le niqab, la burqa et le chador. Les quatre voiles sont présents en Iran, mais le plus "iranien" est le chador mais on voit aussi beaucoup de hijabs. La burqa, d'origine afghane, se rencontre peu. Même dans la grande ville religieuse de Mashhad, les femmes portent massivement le chador.

En fait, on a l'impression qu'il y a un cinquième type de voile, qui correspond à ce qu'on appelle "foulard" en Occident, et qui est un voile de tissu léger (il ne doit pas donner trop chaud !), qui tombe sur les épaules et qui cache l'arrière et le sommet du crâne. Pour le faire tenir et éviter qu'il ne s'envole, il faut le fixer avec une petite pince à hauteur du cou. La couleur de ce voile peut être variée, et vous verrez dans les bazars iraniens quantité de voiles-foulards de toutes les couleurs. La couleur noire n'est absolument pas obligatoire pour le foulard ! 

Par précaution, il vaut mieux en avoir deux avec soi, au cas où on en perd un.

Mais soyons fran(ches) : porter le voile est un " sacré " challenge lors d'un voyage en Iran. Pour le compagnon, c'est très insolite de voir ainsi sa compagne car le voile change le visage sensiblement. C'est d'ailleurs pour cette raison que les iraniennes se fardent de toutes les couleurs, faisant ainsi ressortir leurs traits (qui sont souvent très beaux...) alors que le voile a tendance à assombrir le visage. Il faut en résumé bien respecter cette contrainte vestimentaire - la police surveille et peut flanquer un "avertissement'" - mais elle est supportable surtout à la saison "fraiche " entre octobre et mai.

 

We will not do a course on the headscarf in Iran: let's just say that it is mandatory in all locations outside the strictest privacy and the need to distinguish between four types of sailing: the hijab, the niqab the burka and chador. The four sails are present in Iran, but the "Iran" is the chador but we also see many hijabs. The burqa, an Afghan, was little meeting. Even in the great religious city of Mashhad, women wear the chador massively.

In fact, it seems that there is a fifth type of sailing, which is called "headscarf" in the West, and is a headscarf of light fabric (it does not give too hot! ), which falls on the shoulders and hides the back and the top of the skull. To make it fit and prevent it flies, it must secure it with a small clamp up the neck. The color of this headscarf can be varied, and you will see in Iranian bazaars amount of sail-scarves of all colors. The black color is not mandatory for the scarf!

As a precaution, it is better to have two with you, in case you lose one.

But let direct : Wear the headscarf is a "sacred" challenge during a trip to Iran. For the companion, it is very unusual to see as his companion for the headscarf is changing the face significantly. It is for this reason that the Iranian rouge of all colors and highlighting their features (which are often very beautiful ...), while the veil tends to darken the face. We must respect this very short dress code - monitors the police and can flank a "warning" - but it is bearable especially to the "cool" season between October and May.

 

L'histoire du voile en Iran depuis cent ans 

 

Contact